Le monde du digital présente aujourd’hui un potentiel immense et nombreux sont ceux qui souhaitent en profiter. En guise de reconversion professionnelle ou tout simplement comme plan de carrière, de plus en plus d’individus souhaitent se lancer dans l’e-entrepreneuriat. Les étapes ne sont pourtant pas exactement les mêmes que pour la création d’une entreprise et demandent un certain savoir. Généralement, pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous devez maîtriser chaque étape du lancement et surtout les effectuer dans un ordre bien spécifique. Tout cela vous semble être du chinois ? Ne vous en faites pas, nous vous indiquons dans l’article qui suit comment vous lancer dans l’e-entrepreneuriat.

E-entrepreneuriat : votre Business Plan sera votre base

Comme pour la création d’une entreprise “classique”, toute création entrepreneuriale débute avec l’établissement d’un Business Plan. Après tout, comment savoir si votre projet est viable et pertinent si vous n’établissez au préalable une analyse détaillée de votre projet ?

Le parcours entrepreneurial est semé d’embûches et vous ne pourrez, certes, tous les éviter. Néanmoins, en ayant une feuille de route bien détaillée, vous êtes sûr d’en anticiper de nombreuses. Cette analyse précise de votre projet d’e-entrepreneuriat mentionnera le nom de votre entreprise, les aspects lucratifs, les cibles à atteindre et quels sont les objectifs de votre projet.

En gros, le Business Plan, c’est mettre votre idée sur le papier. Votre business plan devra également faire mention du nombre de collaborateurs que vous comptez engager ainsi que leurs rôles spécifiques pour faire évoluer votre projet.

S’il le faut, établissez même un organigramme pour rappeler la hiérarchie à respecter. L’un des incontournables du business plan : l’analyse de vos facteurs bloquants. Que votre projet soit classique ou que ce soit l’idée du siècle, attendez-vous TOUJOURS à des petits cailloux sur votre chemin. La meilleure façon de les anticiper serait de les connaître à l’avance.

Établissez alors dans votre business plan un listing précis de ce qu’il en est. Bien que tout cela semble assez technique et demande un certain investissement, le business plan est le moyen le plus sûr de savoir où vous mettez les pieds, il vous permettra aussi de mieux anticiper les risques.

Se lancer dans l’e-entrepreneuriat : une formation diplômante dans le digital

Si vous pensez posséder tous les fondamentaux pour débuter dans l’entrepreneuriat digital, nous vous en félicitons. Néanmoins, possédez-vous toutes les informations indispensables pour l’exploitation du digital et en saurez-vous apporter une attestation de vos connaissances pour convaincre vos investisseurs ?

Pour une meilleure connaissance de l’océan immense dans lequel vous êtes sur le point de vous lancer, suivre une formation est toujours fortement conseillé pour comprendre tous les rouages du digital.

Pour plus de crédibilité pour convaincre vos futurs investisseurs. Pour ce faire, vous pouvez suivre une formation en ligne via des plateformes spécialisées telles que Webknowledge et garantissant des connaissances en entrepreneuriat, management et stratégie, digital marketing ou encore gestion des ressources humaines.

Nous concevons que le temps est souvent une denrée rare lorsque nous entreprenons, ne vous en faites pas, dans cette démarche d’enseignement du web, l’apprentissage se fait exclusivement par e-learning, c’est-à-dire à distance.

Par ailleurs, ce type d’apprentissage ne signifie pas que vous serez complètement livré à vous-même, au contraire, vous bénéficierez d’un accompagnement complet et personnalisé selon vos attentes et surtout en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés.

Les formations durent généralement moins d’un an, ce qui vous donnera l’opportunité de comprendre et maîtriser le monde très vaste d’internet et toutes les opportunités qui s’offrent à vous.

formation e-entrepreneuriat

Trouver un financement pour le projet d’e-entrepreneuriat

Bien que l’e-entrepreneuriat demande beaucoup moins d’investissement financier qu’une entreprise “classique” et que partir de rien peut être envisageable, une entreprise dans le digital reste tout de même une entreprise et demande un minimum de financement.

Bête noire des entrepreneurs, trouver un investissement pour son projet peut pourtant se faire de plusieurs façons. Avec un Business Plan bien solide et une attestation de vos compétences pour maîtriser votre sujet, vous pouvez convaincre le gouvernement et diverses institutions de l’État d’investir dans votre projet digital.

Sinon, il existe de nombreux programmes d’accompagnement de création de projets, le digital étant particulièrement apprécié ces dernières années, vous pouvez donc tenter votre chance en toute sérénité.

Les Business Angels sont également de plus en plus nombreux. Pour en rencontrer, n’hésitez pas à parler de vous autour de vous, à vous rendre aux rencontres et aux événements dating pour porteurs de projets.

C’est l’occasion pour vous d’échanger autour de votre projet, éventuellement de vous faire conseiller et surtout de trouver des investisseurs. Renseignez-vous régulièrement sur les événements autour de vous et n’hésitez pas à vous y rendre, après tout c’est de la publicité gratuite pour vous.

Entreprendre, c’est savoir s’entourer des bonnes personnes

Réussir à mettre en place son projet, c’est aussi comprendre que l’on ne peut pas tout faire tout seul. Pour ce qui est de l’e-entrepreneuriat en particulier, de plus en plus de porteurs de projets se tournent vers des acteurs tiers pour mieux se lancer.

Les incubateurs, accélérateurs de startups et accompagnateurs de projets sont d’excellents remparts et sont d’une grande aide pour les démarches administratives et juridiques impliquées dans la création d’une entreprise, qui peuvent s’avérer assez lourdes pour un entrepreneur.

Ces programmes apportent leur contribution dans l’accompagnement des porteurs de projet pour la création, mais aussi le développement de leur activité. Le digital implique également des connaissances en fiscalité et en obligations sociales. Des experts se dévouent en tant que conseillers dans ces programmes d’accompagnement, d’où la nécessité de s’en approcher.

Il est essentiel de garder en tête qu’entreprendre n’est pas de tout repos, en particulier si c’est dans le digital. Pour pouvoir aspirer à maîtriser votre projet et à le rendre pérenne, concentrez-vous sur votre cœur du métier et essayez de déléguer au maximum les tâches secondaires.

N’oubliez pas : à trop vouloir faire, l’on ne fait plus rien. L’externalisation est aussi une excellente option à envisager.